André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 7
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0025
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0025
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S U R L E B E A U. 7
digne de Pêtxe, par les grands prin-
cipes qu’on en peut tirer pour for-
mer ses sentimens, son langage , sa
conduite sur le vrai beau, qui en
doit être la régle. C’eil: ce qui me
donne lieu d’esperer une audience
favorable.

Pour donner d’abord un plan gé-
néral de mon dessein , je dis qu’il
y a un beau essentiel, èc indépen-
dant de toute insûtution , même di-
vine : qu’il y a un beau naturel, &
indépendant de l’opinion des hom-
mes : enfin qu il y a une espéce de
beau d’institution humaine, & qui
est arbitraire jusqu’à un certain point.
Trois proposttions, qui renferment
tout mon sujet , qui font voir l’or-
dre que je dois suivre en le traitant,
qui commencent déja, si je ne
me trompe , à y répandre quelque
jour, par la distinûion qu’elles

A iv
loading ...