André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 21
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0039
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0039
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S V R L E B E A V. Zt
qui nons ofFre par-tous. un spec-
tacle si brillant & si diversifié. II a
peint le ciel d’nn azur dont la vûe
ne iasse jamais. II a tapissé la terre
d’une verdure émailiée de millc
sseurs , qui nous applique sans rious
fatiguer. II nous étale pendant le
jour une clartépure , qui nous char-
me par sa distribution par-tout uni-
forme. II notts présente pendant Ia
nuit une iliumination naturelle ,dont
la beauté le clisptite à celle du jour ,
la surpasse peut être , du moins par
la variété de la décoration : &c si
qttelquefois ii tire ie "îideau sur ce
grand théâtre de ia nature en le
couyrant de nuages, c’est pour nous
offrir dans les différentes couleurs
dont il Ies pnre , un nouvel objet
d’admiration. Dans ce partage d’a-
grémens, il n’a point cublié les
speftateurs-ncs des merveilles de sa
loading ...