André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 23
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0041
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0041
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
svrleBeau. 23
ination. Ajoûtez, qu’iln’y a presque
personne qui n’ait sa couleur favo-
rite. Les uns aiment plus le verd,
les autres le bleu , ceux-là lerouge?-
ceux-ci le jaune, ou le violet. Et
les peintres mêmes, qui devroient
avoir sur cette matiere des principes
moins ssotans , sont partagés en plu-
üeurs sedes sur le mêlange qui
forme la vraie beauté du coloris,
Faisons voir qu’il y a des régles dans
la nature, sinon pour juger tous ces
différends par un arrêt définitis &
contradiûoire , du moins pour les,
mettre en état d’être terminés à l’a-
miable. II ne faudra pas même aller
bien loin pour trouver ces régles.

Nous n’avons qu’à consulter Ies
îuges naturels du Beau viûble. Que
îious disent les yeux ? Ils nous dé-
clarent hautement que la Iumiere
efl: la reine tk la mere des cou»
loading ...