André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 31
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0049
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0049
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
s V R L E B E A V. 3 I
îeurs rivales. C’est ce qu’on liippose
naturellement, quand on approche
Ia doublure de l’étosse , pour voir fî
clies sont bien assorties.

La seconde observationest , qu’iî
n’y a point de couleurs st amies , qui
étant assemblées sur le même fonds,
n’ayentbesoin de quelque autre cou-
leur moyenne qui les sépare un peû,
pour empêcher que leur union ne
paroiste trop brusque ; ni de couleurs
st ennemies , que l’on ne puisse les
réconcilier ensemble par la média-
tion de quelque autre , comme par
une amie commune. Deux points
essentiels , que les habiles peintres
out toujours en vüe , comme ia
perfeftion de leur art.

Ils veulent,à\t un Auteur sameux*,
que parmi les lumieres & les ornbres
bien ménagées , on voie dans un tabkau
* Fciibien ? Vial. dcs Pçiutrcs.

C iy
loading ...