André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 34
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0052
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0052
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
34 E s s à î

quelle attention , si j’ose ainsi parles ?
.pû-ur ne pas offusquer leurs amies,
ni même leurs rivales , qui en font
autant de leur côté , comme par un
retour de condescendance récipro-
que ! En un mot, quelle délicatesse
dans le passage de l’une à l’autre !
quelie diversité dans les parties !
quel accord dans le total ! Tout y
est distingué : tout y est un. Oui, je
défïerois les yeux Ies plus pyrrho-
niens de ne point reconnoître-là un
beau indépendant de nos opinions
ck de nos gouts.

Allons plus loin. Si dans Ies êtres
purement materieis il y a un beau
visible , réel , & absolu , n’y en
aura-t-il point dans I’homme ? En
peut-on douter sérieusetnent ? & ne
seroic-ce pas même lui faire injure ,
que de niettre sa beauté en compa»
raison avec celie d’aucunêtreanimé.
loading ...