André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 35
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0053
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0053
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S Ü R L E B E Aü.
ou inanimé î II porte sur le front ,
dans l’œil , dans son air, dans son
port les titres de l’empire &c de ia
supériorité que le Créateur lui a
donnés sur eux en toute maniere.
Ses couleurs, il est vrai , ne sont
pas tout-à-fait si vives que celles
des objets dont nous venons de par-
ler ; mais en récompense ne faut-il
pas convenir qu’elles paroissent in-
comparablement plus vivantes ?
Peut-on avoir des yeux , & ne pas
voir que l’ame répand sur le visage
un air de pensée , de sentiment ,
d’aûion , qui lui donne un nouveau
genre de beauté inconnue à tout le
reste du monde visible ? Je veux bien
croire que l’Auteurde la nature nous
ayant faits pour vivre ensemble en
société, notre cœur ssate quelquefois
un peu les images que nous recevons
à la vûe les uns des autres. Mais la
loading ...