André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 40
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0058
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0058
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
40 E s s a i

sein , sur-tout l’imité dans le coup

d’oeil, sont des beautés architeâo-

niques ordonnées par Ia nature ,

indépendarnment du choix de l’Ar-

chitefte.

II n’en est pas de même des régles
de la seconde espece. Telles sont ,
par exemple, celles qu’on a établies
pour déterminer !es proportions des
parties d’un édifîce dans les cinq
ordres d’architedure : que dans Ie
Toscan la hauteur de Ia colonne
contienne sept fois le diametre de
sa base , dans le Dorique huit, dans
l’Ionique neuf, dans le Corinthien
dix , & dans le Composite autant :
queles colonnes ayentun renssement
depuis leur naissance jusqu’au tiers
du fût , que dans les deux autres
tiers elles diminuent peu à peu en
fuyant vers le chapiteau ; que les
entre-colonnemens soient au plus

de
loading ...