André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 42
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0060
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0060
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
4 2 E S S A I

l’Orme en France , l’ont fait avec
nne gloire qui doit animer leurs suc-
cesseurs à imiter Ieur hardiesse ,
ponrvû néanmoins , qu’en se dis-
pensant, comme eux , des régles
établies par l’usage, ils ayent autant
d’application que leurs maîtres,àne
Ies négliger, que pour leur en substi-
tuer de meilleures ou d’équivalentes.
Voilà donc manifestement un beau
arbitraire , un beau , st j’ol'e ainsi
parler, de création humaine , un
beau de génie & de systême, que
nous pouvons admettre dans les arts,
mais toujours sans préjudice du beau
essentiel, qui est une barriere qu’on
ne doit jamais pàsser. Hic murus
aheneus eflo.

Me permettrez-vous , Mestieurs ,
de me contredire un peu en faveur
des grands génies ? Cette barriere
même, qui nous paroît st néccssaire,
loading ...