André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 50
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0068
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0068
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
50 E s s a i

geres : cîans notre ancien Moncîé ?
qui se pique d’âtre plus élégant, on
y met un masque de fard, peint,
ù la vérité, de couleurs plus natu-
rellcs que celui des Américains ,
mais qui n’en efl: pas moins un mas-
que , & un masque très - certai-
nement qui nous paroîtroit tout
aussi ridicule , si nous n’étions ac-
coutumés dans le monde à voir plus
de masques que de visages : preuve
nouvelle & sensible de la force de
rhabitude dans les jugemens que
l’on porte du beau.

Je ne finirois pas , si j’entrepre-
nois d’épuiser la matiere. Mais il est
tenis de venir à la conclusion.

De ces diversités infinies d’opi-
nions & de goùts sur le beau visible,
les Pyrrhonien3 ont conclu qu’il
n’y a point de régle pour en juger.
Mais qu’on aille à la source ; qu’on
loading ...