André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 59
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0077
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0077
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S V R L E B EA U. 59
je vons appelle, & vous me per.
mettrez de croire que je ne vous
dépayse pas.

D’abord, sortons un moment €e
ce monde matériel & terrestre , pour
nous transporter dans la région des
esprits , ou , comme parle Sainî
Augustin , dans ce monde intelli-
gible , qui est ie séjour de la lumiere
& de la vérité. Là , pour peu que
nous nous rendions attentifs à nos
idées primitives , nous verrons tous
Ies êtres que nous connoissons ;
Dieu , l’Esprit créé , la Matiere,
placés chacun dans le rang que lui
marque dans l’Univers son dégré
d’efîence & de perfe&ion : Dieu à
la tête , comme l’être infini & su-
prême ; l’Esprit créé immédiatement
au-defîous , comme son premier
sujet, par sa prérogative efîentielle
de se connoître lui-même, & de
loading ...