André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 60
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0078
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0078
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
6o E s s A i

pouvoir s’élever à son auteur ;
la Matiere dans le dernier rang ,
eomme une substance aveugle &Z
purement passive , capable de re-
cevoir l’être , mais incapable de Ie
sentir. A la vûe de cette lumiere,
je le demande , peut-on douter un
moment que ce ne soit là l’ordre
véritable des trois divers Etres qui
renferment tous les objets de nos
connoissances ? Peut-on douter que
cet ordre ne soit estentiel, immua-
ble & nécessaire , comme l’essence
même de ces objets ? Peut-on dou-
ter que cet ordre immuable & né-
cessaire qui regne entre les objets
de nos idées , ne doive aussl regner
dans les jugemens que nous en por-
tons? Et s’il n’y avoit dans le monde
que des esprits , je ne dis pas pé-
nétrans, mais attentifs auxpremiers
principes de la raison , n’aurois-je
loading ...