André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 63
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0081
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0081
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S & R L E B EA v. 63
que nous appercevons entre Ies troia
divers objets de nos connoissances ,
Dieu, l’Esprit & le Corps. C’est Ia
premiere regle du beau dans le$
mœurs. Nous avons dit que la se-
conde est l’ordre naturel. Je vcux
dire ce bel ordre que le Créateur a
établi parmi les homines. Voyons
de quelle maniere.

Jusqu’ici, Messieurs, je n’ai parlé
qu’à l’esprit, en vous réprésentant
les idées primitives de la raison sur le
beau moral. Je vais parler au cœur,
en vous rappellant les premiers
sentimens de la nature : & comme
sans doute il n’y a personne dans la
compagnie qui ne se fasse la justice
de s’en piquer , je me flatte , que
dans cet endroit vous m’entendrez
encore mienx , ou du moins plus
agréablement 5 que lorsque nous
étions dans ce monde intelligible,qui
loading ...