André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 84
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0102
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0102
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
84 E s s a i

forêîs.Il semble que toutes les pas-
sions soient désarmées. Le cœur
peut bien encore en recevoir se-
crettement quelques impressions ré-
belles ; mais Ie bras, retenu par Ia
crainte , n’ose plus les servir à leur
gré. Semblables à ces torrens qui
coulent entre des montagnes , il
faut qu’elles se resserrent dans leurs
bords ; ou s’il y en a quelqu’une qui
déborde encore malgré la digue des
loix , un petit coup de sceptre vient,
qui la fait à l’inslant rentrer dans son
lit pour ne plus désoler que son pro-
pre terrein, ou du moins , pour ne
causer au - dehors aucun ravage
considérable.

Mais ce n’est là que l’extérieur
de l’ordre civil &: politique. Péné-
trons - en l’inêérieur. Quel est le
ressorr secret qui mainrient si cons-
tamment cet ordre dans une machine
loading ...