André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 85
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0103
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0103
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S Ü R leBe.au. 85
auffi composée qu’un Etat, & dans
un û grancl nombre d’Etats si diffé-
rens , répandus dans le monde ; les
11ns plus forts, les autres plus foi-
bles ; ceux-ci monarchiques, ceux Ià
républicains ; tous naturellement
satisfaits de leur partage , pourvst
qu’on Ies laisse jouir en paix des
biens que Ia nature ou l’habitude
leur y fait trouver ? C’est une des
merveilles de Ia Providence, nécess
saire pour empêcher les nations de
se confondre ou de se détruire : une
merveille d’autant plus admirable 9
que depuis la dispersion des peuples
nous la voyons par - tout subsister
comme d’elle-même & sans effort;
je veux dire , l’amour de la patrie :
amour aussi naturel que l’amour de
nous-mêmes & de nos parens, qui
naît en nous par instinâ, mais qui se
«onfirme par la raison ; qui s’accroît
loading ...