André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 90
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0108
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0108
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
90 E s s â i

moral naturel, un beau moral civîs,

Quel est en particulier le caractera
propre qui ies distingue ? Ilest encore
évident que ces trois sortês de beau
moral se doivent définir chacune par
l’espece d’ordre qui la dénomme. Le
beau moral essentiel, conformité du
cœur avec' l’ordre essentiel , qui est
la loi universelie de toutes les intel-
îigences : Ie beau moral naîurel,
conformité du cœur avec l’ordrs
naturei , qui est Ia loi généraie- de
toute la nature hirmaine : le beau
moral civil , conformité du coeur
avec l’ordre civil, qui est la loi com-
mune de tous les peuples réunis dans
yn même corps de Cité ou d’Etat.

Je suppose , Messieurs , qne les
prïncipes généraux que nous avons
d’abord établis , vous sont encore
assez présens pour y voir tout d’ua
«oup la preuve de mes réponses aux
loading ...