André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 96
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0114
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0114
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
9 6 E S S A t

air & ses manieres avec son état ,
avec sanaisfance, avec son âge, avec
la place qu’il tient dans le monde :
qitelle estime aulîi-tôt ne concevons-
nous pas pour sa personne ? Tout y
plaît, parce que tout y convient.
Tout y plaît, parce que tout y est
ttn. Et par la raison des contraires ,
quel mépris ne sentons-nous pas
naître , sans égard ni au rang, ni
à la naissance , ni même quelquefois
au mérite personnel , à la vûe de
ces gens, qui paroxssent toujours en
contraste & en opposition avec eux-
mêmes ? Quand nous voyons, par
exemple , un air cavalier dans un

homme d’Eglise, un air de soldat
dans un homme de Robe, un air
de Magistrat dans un homme d’Epée ,
un air de village dans un Courtisan ,
un air de Cour dans un Anachoréte,
un air de Caton d:ans un jeune

homme
loading ...