André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 100
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0118
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0118
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
?Q0 E S S A I

l’pnion naturelle clu sang ratifiéé paï
le choix du cQeur. Pourquoi au con»
traire , tient-on pour des monstres ,
des freres ennemis, des enfans in-
grats , des parens dénaturés ? C’est
que Ia nature ne peut sijns horreur
voir déltinis des cœurs , où cirçule
ïe même sang. Pourquoi tous le?
Ciécles ont-ils donné tant d’éloges
aux amateurs de Ia patrie, à un
"Machabée , qtti s’immola pour la
liberté de son peuple , à un Codrus,
à un Pécius , qui se dévouerent
à la mort pour le salut de leur armée?
IIs conserverent en mourant l’unité
«Ju corps , dont ils avoient l’hon-
rteur d’être membres. Ppurquoi au
çontraire, détestons - nous les Rois
tyrans t les Mjnistres brouillons ?
tous les geps de parti & <ie cabale?
11s déchjrent yn corps dont ils de-
Yoicnt maintenir l’intégrité anx dé?
loading ...