André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 106
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0124
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0124
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
làé E s s a i

îout ee qne je fais sous les yeux de
ïna conscience comme ayant tout le
public pour fpedïafeur. Populo cejle
fieri credam quidquid me confciofaciam.
Maître de mes sens , je me garderaï
bien de partager avec eux l’empire
de mon cœur. Suis je donc né pour
être Peselave de mon corps ? Major
sum , & ad rnajora genitus , quàm ui
mancipium Jim corporis mei *. Dans la
fâcheuse necessité de conserver un
sujet rébelle , je songerai moins à
•satisfaire ses désirs qu’à les appaiser ;
jamais à les assouvir. Edendi eritbi-
btndiqtle sinis defideria natunz reflin-
guere , non implere Laborieux &
infatigable , je le soumettrai aux
plus grands travaux, en soutenant
sa foiblesse par mon courage. Labo-
ribus , quanticumque erunt . parebo ?

* Ep.es.

t* De vïta betttâ , c. 10. &c.'
loading ...