André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 108
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0126
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0126
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
'iôS £ s s a i
sieclé. Quelle doit être lâ nôtre ,
avec des luiîiieres irîfiniment siipé-
rieures â celles de Ia philosophiê
jpayenne ? Mais enfiri, me dira-t-on ,
qui la pOurra remplir cette grandë
àdée ? On rîie pernsiettra de répondre,
qu’il me suffit d’avoir pfouvé que le
beau moral eft une conquête pro'-
posée à tout îe monde paf l’Aüteùs
de Ia nature. Facile ou difficile , ce
n’est pas de quoi il s’agit. Notis lâ
âevons entreprendre , chacun en
personne , tous en cofps. L’ordre eti
est porté , la loi est gé'néraîe ; &c
quand elle pourroit avoir des excep-
îions, vous m’avouerez, Messieurs,
que ce ne seroit pas pour une Acà-
démie de Belles-Lettres , à qui rien
ne convient mieux que d’être en.
même tems une Académie de belles
mœurs.
loading ...