André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 121
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0139
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0139
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S U R L E B EA U. III
Régle indispensable , que les Payens
mêmes ont reconnuë : Platon , dans
son fameux Dialogue du beau dans
le discours ; Longin , dans son admi-
rable Traité du sublime ; Ciceron,
Quintillien, Sénéque,dans leurs Ré-
siexions sur l’Art Oratoire. Ces
grands génies, par un concert una-
nime , que la raison seule peut avoir
fermé entr’eux, nous donnent pour
un précepte essentiel d’éloquence ,
deparler toujours de laDivinitéavec
respeâ:, &C de parler toujours aux
hornmes avec pudeur modestie :
Nous comprenons , dit Quintillien»
sous le nom d’honnête la justice , la
religion, la piété , & autres vertus
semblabies. Nos jujium , pium , reli-
giofum , cœteraqiu his Jimilia honejlo
compleclimur *. Et Séneque y com-
prenoit siscrupuleusement la pudeur

* Quintil. I. i. c. 4.

Partie I, L
loading ...