André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 138
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0156
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0156
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
158 E s s A i

Elles ont le malheur d’y réussir ; elîes
se font regarder. On admire Ia paru-
re, & on méprise la personne. Com-
bien d’Auteurs qui courent le monde
ont éprouvé le mêine sort en ornant
des laideurs d’une autre espece ? Je
vous laisse , Messieurs , à faire les
applications, & je reprens la suite
de notre division dubeau spirituel.

Des trois especes générales que
nous en avons distinguées, les deux
premieres, le beau essentiel & le
beau naturel,sont, si je ne me trom-
pe , suffisamment éclaircies. Reste la
troisieme, que nous appelions bean
arbitraire , parce qu’elle dépend en
partie de l’institution des hommes ,
des regles du discours qu’ils ont
établies , du génie des langues , du
goût des peuples , & plus encore
des talens particuliers des Auteurs.
C’est proprement Ia beauté qui ,
loading ...