André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 139
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0157
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0157
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S V R L É B E A U. ijÿ
dans un ouvrage d’esprit, résulte de
l’agrément des paroles.

Pour nous en former une idée plus
nette plus étendue , je distingue
dans le eorps du discours trois choses
qui en sont comme les élémens.
L’expression , le tour, 8c le style.
L’expreiïïon, qui rendnotre pensée ;
le tour , qui lui donne une certaine
forme ; & le style, qui la développe
pour la mettre dans les difFérens
jours qu’elle demande par rapport à
notre dessein. On voit déja que ces
îrois élémens du discours y doivenî
avoir chacun sa beauté propre. II
s’agit de la faire connoître dans le
déîail, cette beauîé propre de i’ex-
pression, du tour & du style. Suivons
îoujours les principes de la nature.

On ne parle que pour se faire
entendre. La premiere beauté de
l’expression doit donc être la clarté,

M ij
loading ...