André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 141
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0159
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0159
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
SUR LE BeaU. Ï/Jit
difficulté est de prendre un juste
jnilieu entre un jour trop clair, qui
n’attire point Pattedtion , & un jour
trop sombre qui la rebute. Combien.
d’Ecrivains, même fameux, y ont
échoué dans notre siécle ? l!s ont
voulu éviter dans leurs expressions
une clarté trop fade à leur goût, &
ils ont donné malheureusement dans
l’énigmatique, Pentortillé, Ie myllé-
rieux , sans songer que dans le dis-
cours le myslérieux est toujours bien
près du précieux, & que Ie précieux
ne va jamais sans le ridicule.

Quoi qu’il en soit de ces Auteurs >
qui ont la manie de vouloir briiler
par les ténebres, il est certain en
général , que Ie beau dans Ies ex-
pressions consiste dans la maniere
lumineuse dont elles rendent notre
pensée , tantôt simplement &c era
termes propres, pour Ia représenter
loading ...