André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 142
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0160
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0160
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
I4i E s s a i
avec cette justesse inestimable quï
est le charme de l’esprit pur ; tantôt
en termes figurés, pour la revêtir
de ces couleurs intéressantes, qui
font îes délices de l’imagination ;
tantôt en termes pathétiques, forts
ou tendres, pour iui donner ce goût
de senîiment qui enleve le cœur,
Mais enfin, où les aller prendre , ces
belles expressions ? Sera-ce à la
Cour ? sera-ee dans les Académies ?
sera-ce dans les Livres ? Non , je
l’ose dire avec tout le respest que
nous devons à nos modéles : Ces
expressions transplantées d’un esprit
à l’autre , dégénérent le plus souvent
comme les arbres , en changeanî
de terroir. II faut que chacun Ies
trouve dans son proprefonds, ou
si vous les empruntez d’ailleurs , îî
faut tellement vous les approprier ,
qu’on y apperçoive toujours votre
loading ...