André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 143
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0161
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0161
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S U R LE B E A U. 143’
tour d’esprit. Je dis un tour, qui ne
ies dépare pas. C’est la seconde chose
qui nous frappe dans un discours ,
& qui mérite une attention parti-
culiere.

La plûpart des hommes qui ré-
sséchissent, ontà-peu-près les mêmes
pensées sur les mêmes sujeîs. II n’y
a que le tour qui les distingue. Je
veux dire , que la verité qui se pré-
sente la même quant aux fonds à tous
les esprits attentifs , se modifie di~
versement selon les diverses dispo-
siîions qu’elle trouve dans l’àme qui
Ia conçoit. Elle se façonne , poitr ainsi
dire, dans notre entendement; elle
se colore dans l’imaginafion ; elle
s’anime dans le cœur. Elle prend
ainsiun certain air marqué, souvent
original, qui de Ia pensée passe dans
l’expression. C’est ce que j’appelle
tour d’esprit,
loading ...