André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 144
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0162
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0162
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
*44 Ë s s A i

Vous sçavez , Messieurs 3 qne
ehaque peuple a le sien propre ,
qui forme le génie dominant de la
nation ; grave & majestueux en
Espagne ; libre & cavalier erl France;
véhément & impétueux en Angle-
îerre ; déiicat &c fin en Italie ; soiide
& ferme en Ailemagne. II en est de
même des particuliers. Chacun a
son tour d’esprit qui le cara&érise
dans sa nation. Le sublime de Cor-
• neiile , &. ie gracieux de Racine ;
ie bon sens iumineux de Boileau, &z
le sel piquant de Moliere ; la force
de Bostiiet, & la délicatefîe de Fe-
nelon ; la noble facilité de Male-
branche , & Ie brillant de Fonte-
nelle ; la vivacité rapide de Bour-
dalouë, & ia douceur instnuante de
Massillon ; le burin profond du Car-
dinal de Retz, & le crayon fin de
Pascal nous font voirdansnos propres

Ecçivains
loading ...