André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 146
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0164
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0164
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
T46 £ s s A i

en reçoivent eux-mêmes. Les uns
ne font que les crayonner ; îes
autres les peignent. Ceux-là ne sça-
yent tout au plus que les déçrire ;
ceux-ci les gravent jusqu’au fond
du cœur par le tour d’imagination
& de sentiment dont ils les animent.
Nous en sommes frappés comme
d’un éclair qui nous surprend. Pour-
quoi ? Nous y voyons tout-à-coup
paroître quelqu’un de ces traits du
beau essentiel ou naturel dont nous
avons tant parlé. Ici un esprit vif &
juste , qui sçait en peu de mots nous
offrir plusseurs idées lumineuses : là
un esprit facile &c profond , qui
pense , & qui sçait nous faire pen-
ser : un esprit fin 6c modeste , qui
sçait nous faire entendre ce qu’is
n’est pas permis de dire : une ima-
gination riante , qui nous réveille
par les saillies : un génie élevé, qui
loading ...