André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 151
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0169
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0169
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S U R L E B EAU. Ijt'
assortiment juste dans les tours &
dans les figures sous lesquelles on
les présente ; une espece d’harmonie
dans le choix des ternles qui en
expriment Fenchaîiïement ; & par-
dessus tout Ie reste , un certain feii
par-tout répandu, qui ne souffre ni les
réssexions inutiles , toujours froides ;
ni Ies faux brillans , toujours en-
nuyeux ; ni les paroles superssues ,
toujours glaçantes.

C’est en demander beaucoup à Ia
plûpart de nos Auteurs. J’en con-
viens. Mais je les prie de considérer
que je parle du beau dans le discours,
que je n’en parle que d’après les plus
grands Maîtres , ou plutôt, d’après
les regles de la nature ; &C que s’ils
n’ont pas le courage d’y aspirer , ils
en seront quitte pour ne plus écrire;
ou , s’ils ne peuvent pas se taire
pour continuer à écrire mal. On ne

Niy
loading ...