André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 165
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0183
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0183
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
s V R L £ B EA U, 165
Ianterie , des Opera tout propha-
nes, des Comédies boufonnes, deS
Contes ridicules ; ou qui par un
abus encore plus énorme , établis-
sent dans Ieurs cabinets des manu-
faûures de libelles, d’où ils lâchent
dans Ie monde la médisance , la ca-
lomnie , Ia fiireur , toujours dégui-
sées sous quelques beaux noms ,
maistoujours reconnoissabies. Peut-
on , disqe, en lisant de pareils Ecri-
vains, s’empêcher d’y appercevoir
avec horreur un contraste révol-
tant ? & pourquoi revoltant ? Je Ie
deniande à quiconque a des mœurs.
N’est-ce pas sur-tout par l’opposi-
tion indécente, qui se trouve entre
le caraétere de l’ouvfage , &C celui
que devroit avoir l’Auteur ? c’est-
à-dire , parce qu’on y voit rompre
sans respeft cette aimable unité de
bienséance, qui de l’Auteur &: dç
loading ...