André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 170
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0188
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0188
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
170 Essaï
4ence, pour mêler leurs sons divers
aux résonnemens des rivages : ici
les Zéphirs , qui soupirent parmi
les roseaux ; là les Aquilons , qui
sifîîent dans les forêts ; tantôt tous
les Vents conjurés , ou plutôt con»
certés ensemble par la contrariété
même de leurs mouvemens , qui
après s’être choqués dans les airs,
’se réfléchifîent contre les corps ter-
restres , montagnes , rochers , bois ,
"vallons , coliines, palais , cabanes ,
pour en tirer toutes les parties d’un
concert ; & afin qüe rien ne man-
que à la symphonie , auxquéîs sou-
vent se joint dans les nues cette
'belle bafîe dominante, vulgairement
nommée Tonnerre, sigrave , si ma-
jestueuse , & qui sans doute nous
plairoit davantage , si la terreur
qu’elle nous imprime , ne nous
■empêchoit quelquefois d’en bien
loading ...