André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 173
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0191
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0191
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S V R L E B EAU.
qne Ia vrai idée en est assez rare.
Oase contente presque toujours du
plaisir sensible qu’olle iniprime dans
le cœur , sans remonter à Ia sour-
ce, qui, avec ce plaisir sensible,
nous en donneroit un raisonnable ,
infiniment plus délicieux. II faut
donc après avoir ébauché l’idée de
la Musique par la considération des
essais que nous en trouvons dans
Ia nature, poser les principes fon»
damentaux de l’art pour en rendre
la notion plus étendue. C’est im
second prélude, qui ne me fournira
pas des images aussi agréables que
le premier, mais qui en récompense
me sera beaucoup plus utile pour
faire entendre pleinement monsujet.'

La Musique dans sa notion pro-
pre , est la science des sons harmo-
niques & de leurs accords.

J’appelie sonharmonique, non pas

P iij
loading ...