André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 175
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0193
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0193
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
’.ç V R LB B E A V. ijy
II y a huit sons dans cette suite
harmonique. On passe de l’un à l’au*
tre, soit en montant, soit en des-
cendant, par certains dégrés oli in-
tervalles qui Ies lient ensemble. II y
en a sept ; & on les nomrae vul-
gairement les sept tons de la muli-
que : Septern discrimina vocum. Nous
en donnerons ailleurs une idée plus
exaûe. II suffit ici de remarquer en
général :

1Que st l’on prend Ies huit sons
harmoniques en montant ; on ap-
pellçfeconde, la distance du premier
au second , celle de ut à r& : tierce,
la distance du premier au troinéme ,
celle de ut à mi : quarte , sa distance
au quatriéme fa : quinte , sa distance
au cinquiéme foL : fixte , sa distance
au sixiéme la : septieme , sa distance
au septiéme fi : enfin oclave, sa dis-
tance au huitiéme, celle de ut à uu„

P iv
loading ...