André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 198
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0216
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0216
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
î$8 E s s a i

colleftion des Musiciens Grecs , en-
îre dans son sujet par un enthou-
siasme digne de sa matiere :

Profanes , fuyez de ces lieux ;
Accourez , amateurs des beautés éthérées :

Ce n’est qu’aux ames épurées ,

Que se doit adresier le langage des Dieux.

C’efi: l’idée que tous les an-
ciens Phiiosophes , Platon à la tête ,
avoient de la Musique. Ils Ia regar-
doient comme un Iangage tout di-
vin , par le ton qu’elle prend , non
seulement au - desiiis de Ia simple
parole , mais au-desiiis même de Ia
poësie ; par la sublimkéde ses sujets,
qui étoient- dans son origine les
louanges de Ia Divinité & celles des
grands hommes , dont les vertus
avoient afîez d’éclat pour en expri-
mer quelques traits , sur - tout par
îa nature des nombres sonores , qui
du haut des Cieux , si j’ose ainsi
loading ...