André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 232
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0250
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0250
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
X? 1 E S S A I

dans certaines ames par les mains
mêmes de la nature. Mais il faut
aussi avouer que ces notes naturelles
y sont tracées bien légerement ;
qu’elles y sont bien confuses ; qu’il
est bien difficile , pour ne pas dire
impossible , de les déchiffrer sans Ia
connoissance des nombres sonores ,
qui en sont ia véritable clef ; en un
niot, que la théorie mulicale efl; ab-
solument nécessaire pour conduire
la pratique à sa perfeûion. Le petit
peuple Musscien a donc beau re-
garder ces deux sœurs comme deux
ennemies qui ont des vues contrai-
res : le célebre Zarlin , après les
avoir toute sa vie étudiées l’une ôc
l’autre , nous déclare en propres
iermes qu’il a toujours éprouvé
que la vraie théorie , bien loin
d’être jamais opposée à Ia bonne
pratique, y est en tput point par-

faitement
loading ...