André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 238
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0256
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0256
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
^ 3 S E s s a i

d’une chambre ; ou pour une cham.'
bre , des airs qui ne conviennent
qu’au sublime du théâtre ; de faire
chanter un Roi qui commande , sur
le ton d’un pardculier qui prie ; ou
un particulier qui prie , sur le ton
d’un Roi qui commande en maître ;
&, sx l’on a quelques passions com-
munes à exprimer , de noter les sou-
pirs d’un Alexandre sur le ton d’un
Sybarite ; ou Ies soupirs d’un Syba-
rite sur le ton d’un Alexandre : en un
mot, le ridicule de nous faire en-
tendre deux personnes dans le même
personnage ; l’une , dans le nom
qu’on lui donne ; &C l’autre, dans Ie
ton qu’on lui fait prendre.

Enfin , pour achever de mettre
notre principe dans la derniere évi-
dence , qu’est-ce que nous admirons
quelquefois jusqu’à l’extase , dans
ces grands concerts, oii l’on assem-
loading ...