André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 240
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0258
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0258
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
*4° E S S A 1

lique ? elles se joignent toutes fi par-'
faitemcnt, qu’il semble qu’elles ne
rendent à l’oreille qu’un (eul & uni-
que son. Vides quàm multorum voci-
lus chorus conjiet ; unus tamen ex om-
nibus fonus redditur. Parmi ces voix »
il y a des dessus, il y a des bafîes 3
il y a des voix moyennes de tous
les degrés. On entend celles des
hornmes avec ceiles des femmes ,
les unes & les autres entremêlées
du lon des flutes qui les accompa-
gnenr. Chacune de ces voix est, pour
ainsi dire, cachée dans la multitu-
de ; Sc cependant elles paroifîent
toutes avec le caraûere qui les
distingue. Aliqua illic acuta vox ejl ,
aliqua gravis , aliqua media. Accedunt
vins femincs , interponuntur tibioz :Jin-
gulorurn iliic latent voces : omnium
apparent. Je ne parle encore que
jdes Choeurs qui étoient connus aux

anciens
loading ...