André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 4
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0012
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0012
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
% E S S A I

quoi le Modns n’y pasieroit-il pas ?
Maissans entreprendre de le justifier
pleinement, je prie qu’on me le par-
donne , en attendant que l’Académie
Françoise m’ait fourniun termeplus
heureux pour me faire entendre.

Le modus en général , tel que je
viens de le décrire , embraste des
matieres trop disparates pour que
j’entreprenne de les rass'embler dans
mon discours. Je me borne au rap-
port qu’il peut avoir avec le beau,
dont j’ai eu l’honneur de voiis parler
si souvent, Sc dont on ne peut, ce
me semble , trop approfondir la na-
ture avec toutes ses appartenances.
Voyons st le modus y doit entrer
comrne tout le reste , pourquoi, &:
comment ?

Vous l’avezsans doute, Mefîleurs,
milie fois remarqué. Rien de plus
ôrdinaire dans le monde , que de
loading ...