André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 8
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0016
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0016
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
t? E S S A 1

i°. En quel sens il est vrai de dirc
que le beau est susceptible du trop,
comtne du trop peu ?

20. Le trop & le trop peu dc
beauté se trouvant égaux en deux
objets , lequel des deux est le plus
supportable ; ou , en cas d’option ,
lequel des deux seroit préférable à
l’autre ?

3°. Si dans Ia nécestlté de garder
le modus en tout , jusques dans lé
beau , il y a même un modus à ob-
server dans Ia recherche du modus ;
& s’il y en a un , quelle est la consé*
quence que nous en devons tirer ,
chacun dans son état & dans fa pro-
fession , pour y exceller autant qu’il
est possible ?

Permettez-moi, Messïeurs , de le
'dire : fut il jamais une matiere plus
digne d’être proposée à la discussion
d’une Açadémie par son importance,
loading ...