André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 45
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0053
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0053
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S V R L E B ËA v. 45
Maître de l’art oratoire , une espece
de négligence élégante : * Negiïgenûa
qutzdam d'digens , laquelle ne peuî
être que l’effet d’un grand génie , ou
d’un grand exercice aidé d’un grand
goût. C’est ainsi que par un soin
modéré de plaire, notre Orateur
Attique est plus sûrde réuflir que s’il
étoit plus exaû ou plus orné. Sem-
blable , c’est encore Cicéron qui
parle , sembiable à ces personnes
naturellement gracieuses , qui pa-
roissent plus parées d’un peu de né-
gligence , que d’autres ne le seroient
par les ajustemens les plus superbes.

Quoique ia poësie doive être plus
exaûe que la prose , les Dofteurs
du Parnass'e ne font pas scrupuled’y
étendre laregle de Cicéron. Je veux,
disoit Horace , que mes vers soient
d’une composition st facile st cou-

* Cic. Orat. n. 76, V Hor.it. Art. Poét.
loading ...