André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 54
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0062
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0062
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
‘54 E s s a i

terons d’en approcher auplusprès,
plutôt que de rester en suspens ,
indécis , ou irrésolus. Et comme ,
dans Ia navigation, une des regles
de la bonne estime est, après avoir
calculé sa route autant bien qu’il
est postible par les principes de l’art,
de conclure plutôt qu’on est pro-
che que loin de son terme, parce
qne cette vue de la terre prochaine
détermine le pilote à modérer tel-
lement le cinglage de son vaisseau 9
qu’il ne soit pas en péril de s’aller
briser au port par un mouvement
trop rapide ; nous en userons de
mêmc dans notre course mqrale.
Après avoir tout combiné , tout sup-
puté par les regles aes mœurs , nous
ferons tous nos efForts pour tem-
pérer le mouvement de notre aftion,
ensorte qu’il ne puifîe nous empor-
îer trop loin ; e’est-à-dire , en un
loading ...