André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 57
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0065
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0065
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
svrleBeaù'.

Là troisiéme précautioil , & la
pîus esTeutielIe, eftde bien connoître
la nature d; toutes les vertus néces
faires dans la société , pour sçavoir
de Iongue main distinguer dans l’oc-
casion celles à qui i’on peut fan-s
péril donner plus que moins , $£
celles au contraire , à qui l’on doît
presque toujours donner moins que
plus : c’eft-à-dire, par exemple , à
îa sincérité plus que moins , à la
politique moins que plus ; à la dou-
ceur plus que moins, à la févérité
moins qne plus ; au zèle de remplir
ses devoirs plus que moins , au soia
de poursuivre ses droits moins que
plus ; à la libéralité plus que moins 9
à l’esprit d’épargne moins que plus
à la reconnoissance plus que moins-,,
à l’attention de bien placer ses biea-
saits moins que phis- ; au désinté-
ressement plus que moins , à sore
loading ...