André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 58
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0066
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0066
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
58 E S s A i

întérêt îe plns raisonnable moîns que
plus ; à l’honneur de sa conscience
plus que moins , à l’honneur du
monde, moins que plus ; aux bien-
séances essentielles de son état, de
son emploi, ou de sa dignité pîus
que moins , aux bienséances de pure
cérémonie moins que plus.

C’efl: un nouveau champ, Mes-
sieurs, que j’ouvre encore ici à vos
réflexions , &C qui me demanderoit
peut-être de nouveaux éclaircisse-
mens pour me faire bien entendre
sur une matiere si délicate. Mais je
parle du modus : il faut le sçavoir
garder.

Je me contente pour finir , de con-
clure en général des grands prin-
cipes que nous venons d’établir,
qu’après l’étude du beau celle du
modus , qui en fait toujours le plus
solide agrément, doit être la prin-
loading ...