André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 63
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0071
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0071
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S V R LE B E A U. 6?

dre de la Providence nons pourra
placer. Je dois sentir mieux que
personne la difficulté de l’entre-
prise. Ii faut pourtant l’avouer : je
trouve ici un avantage , qui m’avoit
manqué dans les Discours précédens.
Un Auteur très-célebre de l’anti-
quité , qui avoit toute sa vie étudié
le dccorum , & en philosophe, pour
en connoître les principes, & en
homme du grand rnonde, pour en
faire les applications convenables,
m’a heureusement prévenu. II a dé-
brouillé la matiere avec assez de
profondeur pour m’épargner la peine
d’avoir à défricher une terre inculte.
C’est l’incomparable Cicerou dans
le premier Livre de sesOffices.On
me permettra de puiser sans façon
dans cette sotirce publique du bon
sens naturel. Je le ferai même d’au-
jiant plus Yolontiers, que j’y ren-
loading ...