André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 83
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0091
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0091
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
s Ü R LE B EAU. S'|
sormeroient que de proportionées à
leurs forces, & par le soin qu’ils-
auroient de ne rien entreprendre au-
delà, ils s’éleveroientpeut-être au-
desfus destalens supérieurs. Gn adit
d’un grand Roi fameux dans l’His»
toire du dernier siécle , qu’il avoit
l’esprit court, mais qu’il en connois-
soit les bornes, &C sçavoit s’y arrê-
ter. On a cru peut-être diminuer sa
gloire par ce mot ; jamais on ne l’a
loué plus magnisiquement.

C’est ainsi , que sur le théâtre du
monde on réussiroit presque à coup
sûr, si chacun y étoit attentis à bieti
garder le dccorum de son caraûere
personnel, de son gênie,de son talent,
desonhumeur même , en ce qu’elle
peut avoir de compatible avec les
loix dela société. Pour nous en con*
vaincre encore plus sensiblement ».
saisons changer la scène. Que la rête
loading ...