André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 88
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0096
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0096
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S8 E s s A ï

peu qu’elle paroisse en être une. Or,
comment pourrez - vous lui en ôter
toutes les apparences ? On vous
connoît. On connoîtra bientôt votre
modele. Pourrez-vous empêcher la
comparaison ? Pourrez-vous la sou-
tenir? D’où il s’ensuit peut-être que
souvent il vaudra mieux souffrir en
soi quelques petits défauts naturels,
que de s’aller montrer au monde
sous un masque faux , qui vous
laissera toüjours voir au travers ;
& , par conséquent , qui ajoutera
au défaut du caraftere, le ridicule
du contraste. Allons plus loin.

Jusqu’ici, Medieurs, nousavons
trouvé dans notre propre fond, dans
notre nature, & dansnotre naturel,
toutes les idées nécessaires pour ex-
pliquer les deux premieres especes
du dccorum. 11 faut lbrtir de nous-
xnêmes pour découyrir le principe
jde la troisteme, Quand
loading ...