André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 96
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0104
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0104
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
t)6 £ s s a î

leur naissance, ils la feront bïentôt
oubîier atix autre's. Les petits, qui
sont toujours prêtsàprendre l’essor,
oublieront la leur encore plus vo-
lontiers. Vous descendez: jusqu’à eux
par humanité : ils s’éleveront jusqu’à
vous par le même principe. Ainsi ,
l’égalité de la nature , considérée
îoute seule , jussifiera toutes les in-
solences , toutes les séditions , tou-
tes les révoltes.

C’est-à-dire, en deux mots , que
la premiere supposition nous fera
tomber dans la tyrannie ou dans
î’esclavage ; & îa seconde , dans un
état encore plus funeste , qui est l’A-
narchie ou le mépris de l’autorité.

Que faut-il donc faire pour met-
tre les choses dans une situation fa-
vorable à tout le monde ? Réunissons
les deux idées , dont la séparation
avoit caulé tqut le désçrdre, Que

tous;
loading ...