André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 115
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0123
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0123
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S U R L E B EAU. Iiç
£n général, que tous les différens
personnages dont nous sommes re-
vêtus dans le monde, soit par l’ordre
de la Providence, ou par notre pro-
pre choix , doivent avoir chacun
son inssuence particuliere dans nos
sentimens , dans notre air , dans nos
manieres, dans notre langage même,
dans toute notre conduite. Je veux
dire , que la raison y doit toujours
paroître avec son empire naturel sur
les sens ; que le caraûere personnel
y doit répandre son tour &c son atti-
tude propre ; que la condition y doit
étaler modestement les livrées qui
lui conviennent ; que l’état ou l’em-
ploi y doit austi porter son enseigne
spécifique : en un mot, que tout cet
assemblage d’attentions difîerentes
nous est absolument nécessaire pour
donner au monde le speftacle de
bienséance que nous devons à Dieu,

K ij
loading ...