André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 126
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0134
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0134
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
'i 16 E s s d i

core quelques autres équivoques à
éclaircir. Nous exprimons, par le
mot de graces, les agrémens du corps
& ceux de l’esprit : &, quoique ces
deuxsubstances n’ayent rien de com-
nuin, nous ne laissons pas de nous
servir des mêmes termes en parlant
des qualités gracieuses de l’une & de
l’autre. Nous transferons à tout mo-
ment celles dit corps à i’esprit, &
celles de l’esprit au corps. Nous ne
pouvons presque jamais nous en
—■'iinuer aue par des métaphores

trompeuses, faute d’expressions pro-
pres pour les bien distinguer. C’est
un inconvénient du langage , qui est
inévitable. Mais nous en avertissons
pour prévenir les erreurs qui en
pourroient naître , si l’on négligeoit
d’y faire attention.

Après cet avertissement, je crois,
|$esseurs* pouvoir désormais parler
loading ...