André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 149
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0157
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0157
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
S Ü R L E B E A U. Î4$
Horace , une loi indispensable dans
la Poësie :

Non fatis ejl pulchra. ejse poemata : dulcia
sunto.

Vous avez fait un poëme plein dô
beautés. Ce n’est point assez pour
plaire : il faut que ces beautés soient
touchantes Sc gracieuses : Dulcia.
sunto. Notre Horace François donne
à nos Poëtes la même leçon dans
son Art poëtique :

De figures sàns nombre égayez votre ouvragê :
Que tout présente aux yeux une riante image :
Sans tous ces ornemens le vers tornbe en lan-
gueur,

La Poesie est morte , ou rampe sitns vigueur.

La nécessité des graces dans ua
ouvrage d’esprit, est donc incon»
testable. II faudra un peu plus d’at-'
tention, pour découvrir en quoi
elles consistent, quelles en sont les
sources naturelles j & enfïn quelley
loading ...