André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 2) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055B]

Seite: 157
DOI Seite: 10.11588/diglit.28207#0165
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd2/0165
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
's V R L E B EA V. ï$7
pour une grace dans le discours en
tout genre de composition : & je
veux bien m’en rapporter à vous-
mêmes , quand vous aurez pris la
peine d’entendre Séneque.

Voulez - vons sçavoir , dit-il à un
bel esprit Philosophe , ce qui m’a
plti dans votre lettre ? Vous avezles
paroles à commandement : elles ne
vous entraînent jamais au-delà de
votre but, comme ces Auteurs qui
s’écartent à tout propos de leur su-
jetpour, courir après quelque mot
brillant : c’est un écueil dont Ia belle
apparence ne vous séduit pas. Dans
votre maniere d’écrire , tout est
concis, tout vient juste à votre ma-
tiere : vous dites par-tout précisé-
ment ce que vous voulez dire ; ôc
vous saites par-tout entendre plus
que vous ne dites : Audi, quid rne in
spifiolâ tuâ delectaverk. Hahs vtrba in
loading ...